PATRIMOINE DE DAMPIERRE
Patrimoine acquis

Le Terrier
Magnifique ouvrage que l'on peut voir et consulter en mairie de Dampierre.
C'est un gros registre établi en 1733, rédigé par P. F. DAUSSE, géomètre arpenteur royal pour le dénombrement de toutes les terres de Fraisans et de Dampierre, d'après les déclarations personnelles de chaque chef de famille dûment convoqué.

Le Poilu
C'est le monument aux Morts de la commune, offert par les forges de Franche-Comté et qui est en fonte bronzée.
Il a été inauguré en 1921 et se trouve sur la place de la mairie.

Patrimoine industriel

Les hauts-fourneaux
Des étangs situés aux Minerais qui datent du début du XIXè siècle. Ils ont fonctionné de 1526 à 1853.

L'ancienne usine Calor
Située sur le territoire de Chateauneuf, construite en 1952, elle a été longtemps occupée par l'entreprise Téfal qui employait plus de 200 personnes.

La société cotonnière
Appelée aussi "tissage", a fonctionné de 1945 à 1980.

L'usine de créosotage de traverses
L'usine de créosotage de traverses, aux limites de Dampierre et Fraisans, a décuplé sa production depuis sa fondation en 1932. Plus de 3 millions de traverses en sont sorties, ce qui représente 25 000 kilomètres de lignes de chemin de fer, répartis dans le monde entier .

Patrimoine naturel

La Source
Appelée autrefois "Fontaine Saint Germain", elle était l'unique fontaine-lavoir-abreuvoir du village.

Les arbres (de la place A. Gaulard)
Une trentaine de variétés dont certaines très rares en France :
- Ginko bilboa (arbre aux quarante écus) : Origine de Chine et Japon. L'une des espèces les plus anciennes (200 millions d'années).
- Séquoïa géant : Origine des U.S.A. (Californie). 30 à 50 mètres (plus de 100 mètres dans les Rocheuses) Peut vivre jusqu'à 1000 ans.
- Catalpa (ou jaume) : 25 à 30 mètres, grandes feuilles (20 à 30 centimètres).
- Cèdre bleu (Himalaya) : 30 à 50 mètres.
- Peupliers d'Italie, bouleaux, saules...

Patrimoine bâti
Le château Gaulard

Belle demeure du XVIIIème siècle abritant de nos jours la poste, la mairie et la perception. Plusieurs belles maisons des siècles XVIIIè et XIXè siècles bordent la route en direction de Dole.
Le lavoir des Minerais

C'est en 1900 que l'on entreprend la dérivation d'une source qui fournissait l'eau potable et que l'on construit le lavoir-abreuvoir le long du chemin de "La Plaine".
Le linteau

On peut le voir à la mairie de Dampierre (salle de réunion n° 1) avec l'inscription "honneur à Dien seul, 1580".

Information aidé du livre de Gabriel Pelletier
(Ancien curé de Dampierre)
"Dampierre et Fraisans au cours des âges"
Recherches réalisées par Mme Coulon